Vous êtes ici

gastronomie

Toro / taureau et gastronomie par Jacques Dalquier

Si traiter de la place de la gastronomie dans la tauromachie conduit de prime abord à évoquer la cuisine, les recettes et même la fête, force est d’admettre que l’on se trouve très vite conduit vers des interprétations ou hypothèses plus complexes car, décidément, le toro/taureau est un animal singulier et unique.

"Pour en finir à table avec le taureau ou la digestion des mythes" par André Daguin

Que le toro bravo soit indigeste n’est vrai que pour les toreros à cause des cornes et des sabots : ils savent bien qu’une cornada ou un coup de pied sont difficiles à digérer. Pour ce qui est de sa viande et malgré les dires des adversaires de la corrida (qui, je l’espère, sont tous végétariens) je la tiens pour plus légère que celle du bœuf...


La corrida est un patrimoine
culturel immatériel français
 

Les liens

visitez les sites

suivre onct sur twitter
 

CulturesTaurines.com

le Site

nous Suivre