Vous êtes ici

L'ESPAGNE SUR LA ROUTE DE L'UNESCO

L'Observatoire National des Cultures Taurines, représenté par son président André Viard et son vice-président François Zumbielh, a reçu mercredi dernier à Madrid des mains de Carmen Calvo - ex ministre de la Culture - le prix de l'Association Taurine Parlementaire pour avoir obtenu l'inscription de la tauromachie au patrimoine culturel français. Lors d'un acte solennel organisé au Sénat, après qu'André Viard ait invité l'Espagne à lancer au monde un message éthique et culturel en faveur de la corrida et que François Zumbielh ait rappelé les valeurs dont celle-ci est porteuse, Pio Garcia Escudero, président du Sénat, en réponse aux représentants de l'Observatoire et en présence du président de la commission culturelle de l'assemblée nationale (Las Cortes) et d'un représentant du ministère de la culture, a assuré que l'Espagne engagerait prochainement auprès de l'UNESCO la procédure d'inscription de la tauromachie au patrimoine immatériel de l'humanité.

 
Le calendrier des prochains mois sera décisif et pourrait aboutir à un blindage définitif de la Fête Taurine en Espagne où l'on attend avec intérêt l'arrêt du Tribunal Constitutionnel qui devrait invalider la loi d'abolition catalane, ainsi que le vote par les députés de la proposition de loi d'initiative populaire soutenue par plus de 600.000 citoyens, lequel devrait aboutir à l'inscription de la Fiesta au Patrimoine Culturel National, après que de nombreuses comunidades et villes aient déjà pris cette décision à leur niveau. Ce premier objectif atteint, l'Espagne s'engagera donc dans la voie d'une reconnaissance de la Fiesta au niveau mondial par l'UNESCO, procédure qu'elle a déjà mené à bien en ce qui concerne le flamenco.
 


La corrida est un patrimoine
culturel immatériel français
 

Les liens

visitez les sites

suivre onct sur twitter
 

CulturesTaurines.com

le Site

nous Suivre