Vous êtes ici

Menace d'interdiction en Galice, l'Observatoire réagit

Ce qui a provoqué ce communiqué :

Le23 décembre 2011, le Parlement de Galice a approuvé à l'unanimité une initiative du Bloc Nationaliste Galicien (BNG) invitant la  Xunta à introduire dans le projet  de Loi des spectacles publics, en élaboration, l’interdiction de l'accès de mineurs de 12 ans aux spectacles taurins.
Cette initiative, présentée par le BNG, a été approuvée par les socialistes et les membres du PP. Les porte-parole de trois paris politiques ont déclaré unanimement que les courses de taureaux sont préjudiciables aux enfants.

L'expertise de l'Observatoire :

Fort de son expérience acquise lors des rencontres "Animal et Société" organisées par le Ministère de le l'Agriculture en juin-juillet 2008, L'ONCT a publié le communiqué ci-dessous à l'intention de la presse espagnole.
Suit sa tracuction en français et quelques exemples des échos qu'il a provoqués dans cette presse.

COMUNICADO

La decision de la Junta de Galicia de prohibir la entrada en las plazas de toros a los menores de 12 años es ilegal desde el punto de vista de los derechos culturales del menor expuestos en los tratados europeos firmados por España. Asímismo, es políticamente incorrecta desde el punto de vista de la responsabilidad paterna que se pretende negar, y carece además de cualquier base científica que demuestre el peligro que puede sufrir un adolescente asistiendo a un espectáculo taurino.

Frente a un ataque similar acaecido en Francia en el año 2008, el Observatorio Nacional de las Culturas Taurinas le pidió al gobierno realizar un estudio estadístico acerca de los diez últimos años, para comprobar cuántos adolescentes habían tenido que ser atendidos psicologícamente por traumas después de haber presenciado un festejo taurino. Y para que este estudio fuera fidedigno, le pedimos también comparar las cifras del primero con las que ponen en evidencia los daños causados a los adolescentes durante el mismo periodo por la violencia en la televisión, en los vídeosjuegos, o en el colegio.

Las propias asociaciones antitaurinas que habían pedido prohibir la entrada en las plazas a los menores rechazaron este estudio científico, sabiendo perfectamente que demostraría la ausencia total de peligro para los adolecentes. Y por supuesto, la medida fue rechazada por el gobierno francés.

Parece increible en un Estado de Derecho que la Junta de Galicia, sin consulta ni estudio previo, pueda atreverse tomar medidas tan a la ligera que, indudablemente, serían anuladas tanto a nivel nacional por inconstitucionales como delante de la Corte de Justicia Europea.

Cabe esperar que antes de proceder al voto de dicha ley -cuya legalidad será inmediatamente atacada-, la Junta de Galicia proceda al mismo estudio que se le pidió en su momento al gobierno francés. Y no dudamos de que, en vista de los resultados conseguidos, tanto a nivel de su comunidad como a nivel nacional, renunciará a adoptar una medida que sólo puede explicar el afán de destruir rasgos identitarios nacionales en las futuras generaciones, pero en ningún caso, cómo se pretende, la defensa de los menores que, en este caso, no corren ningún riesgo.

Traduction :

COMMUNIQUÉ

La décision de l'Assemblée de la Galice d’interdire l'entrée des arènes aux enfants de moins de 12 années est illégale selon les droits culturels du mineur définis dans les traités européens signés par l'Espagne.  C’est aussi politiquement incorrect car c’est nier la responsabilité parentale et en plus ça ne repose sur la moindre base scientifique qui démontrerait qu’un adolescent subirait des dommages en assistant à un spectacle taurin.

Face à une attaque similaire déclenchée en France en 2008, l'Observatoire National des Cultures Taurines a demandé au gouvernement de faire réaliser une étude statistique portant sur les dix dernières années, pour vérifier combien d'adolescents avaient été traités pour des psychos traumatismes après avoir assisté à une corrida. Et pour que cette étude fût digne de foi, nous demandions aussi de comparer ces chiffres à ceux,  constatés durant la même période,  des psycho traumatismes causés aux adolescents par la violence à la télévision, dans les jeux-vidéo, ou au collège.

Les mêmes associations antitaurines qui avaient demandé d’interdire l'entrée des arènes  aux mineurs ont refusé cette étude scientifique en sachant parfaitement qu'elle démontrerait l'absence totale de péril pour les adolescents. Et naturellement, la mesure prônant l’interdiction a été repoussée par le gouvernement français.

Il semble incroyable dans un État de Droit que, sans consultation et étude préalable, l'Assemblée de la Galice puisse envisager des mesures si à la légère que, sans aucun doute, elles seraient annulées tant au plan national pour inconstitutionnalité que devant la Cour de Justice Européenne.

Il faut espérer que, avant de procéder au vote de la dite loi - dont la légalité sera immédiatement attaquée  -  l'Assemblée de la Galice procèdera à la même étude qui a été demandée en 2007 au gouvernement français. Et voilà que nous ne doutons pas que, en vue des résultats obtenus, tant à un niveau de sa communauté qu’au plan national, elle renoncera à adopter une mesure qui n’aurait pour résultat que de détruire les racines identitaires des générations futures, mais dans aucun cas, comme il est prétendu, de protéger des mineurs. Dans le cas précis, ils ne courent aucun risque.

 __________________

Voir :

Réaction du quotidien ABC

Réaction qu qotidioen Apausos

Réaction du site taurin Mundotoro

 

 

 

 

 

 



La corrida est un patrimoine
culturel immatériel français
 

Les liens

visitez les sites

suivre onct sur twitter
 

CulturesTaurines.com

le Site

nous Suivre