Vous êtes ici

Eviter le piège grossier de la nouvelle provocation des anti taurins à Rodilhan

Rappel des faits :
Samedi 8 octobre à 15 h 50, les associations CRAC Europe pour la protection de l’enfance (France), Droits des animaux (France) et Animaux en Péril (Belgique) ont investi les arènes de Rodilhan, petit village à quelques kilomètres de Nîmes. Elles étaient soutenues par Farm Sanctuary (Belgique), Respectons, le CLAM, la Fondation Brigitte Bardot, la BAC Marseille et Minotaure Films.

Voici le communiqué que l'Observatoire a publié le 9 octobre 2011 :
_____________________________________________________________________________________________________

COMMUNIQUÉ

Après avoir profané la statue de Nimeño devant les arènes de Nîmes, acte odieux qui faisait suite à d'autres commis durant l'été, le CRAC et diverses autres associations anti taurines françaises et étrangères, ont envahi le ruedo de Rodilhan avant le paseo de la finale de Graines de Toreros samedi, où une trentaine d'activistes se sont enchaînés en piste.

Ces faits sont condamnables et il est souhaitable que les organisateurs portent plainte contre les associations concernées.

La radicalisation des moyens employés par ces groupuscules d'activistes rompus aux techniques d'agitation et de propagande n'a pour autre objet que de provoquer des réactions violentes de la part des aficionados, pour pouvoir les condamner ensuite.

Ce subterfuge est la seule arme qui leur reste, suite à la décision de la totalité des candidats à l'élection présidentielle de ne pas faire de la culture taurine, inscrite au Patrimoine Français depuis janvier, un enjeu politique de leur campagne.

La corrida est légitimement inscrite, toutes les tentatives pour revenir dessus ont échoué, et tous les partis politiques en ont pris acte.

L'observatoire National des Cultures Taurines invite donc les organisateurs à prendre désormais toutes les mesures de sécurité pour éviter que les arènes ne soient le théâtre de pareils désordres, les élus à user de leurs pouvoirs de police pour protéger le public contre de pareils attentats, et les autorités à veiller au respect l'ordre public.

Il invite enfin les aficionados à ne pas tomber dans le piège qui leur est tendu, et, comme ils l'ont toujours fait, à conserver leur calme face au visage haineux de l'intolérance et de l'obscurantisme.



La corrida est un patrimoine
culturel immatériel français
 

Les liens

visitez les sites

suivre onct sur twitter
 

CulturesTaurines.com

le Site

nous Suivre