Vous êtes ici

Ça rime à quoi, interview de Jacques Durand par Sophie Nauleau

Quand corrida rime avec poésie

 

Dans l'émission de France Culture, "Ca rime à quoi", diffusée le dimanche 7 juillet 2013, à 20 h, Jacques Durand était l'invité de Sophie Nauleau.

Voici comment il y était présenté :       

" Jacques Durand vit en Camargue et connaît les arènes romaines autant que l’art éphémère et fragile du « duende » cher à Federico Garcia Lorca. Sa plume alerte, lumineuse, franche comme une poignée de main ou un sourire d’enfance et souvent nietzschéenne, est celle d’un grand écrivain qui ne cesse de recourir aux pouvoirs de la poésie : « il faut avoir du chaos en soi pour enfanter une étoile qui danse »…

Avec lui les poètes croisent le destin des toros et leurs mots sans commune mesure celui des toreros. À sa manière, Jacques Durand parle de poésie et de corrida comme José Tomás, le Maestro Majuscule, torée : « du fond du cœur et les pieds bien à plat ».

Jacques Durand a été responsable de la chronique  « Tauromachie » de Libération de 1987 à 2012.

Il a été rédacteur en chef des émissions Corrida sur Canal +, a collaboré au magazine taurin de France 3 Sud Face au Toril et est co-fondateur de l’association Horchata de chufa.

Il a reçu le premier prix international de journalisme à Pampelune en 87. Plusieurs de ses livres ont été édités en Espagne, au Mexique, en Allemagne. Il est également co-auteur de documentaires consacrés à la corrida.

Il publie désormais La page taurine aux éditions Atelier Baie "

L'indéniable lien entre corrida et poésie populaire ou savante est montré par Jacques Durand avec un naturel et une simplicité qui confinent à l'évidence. Cet éclairage de la corrida par la poésie est particulièrement bienvenu, seule la poésie peut interpréter l'ineffable émotion exprimée par les toreros. Nous avons ici encore un précieux témoignage sur le mystérieux pouvoir de rayonnement culturel de la corrida.

Le dialogue entre Jacque Durand et Sophie Nauleau pourra être écouté ici pendant un an.

 Musiques et chant extraits de la bande orignale de Blancanieves de Pablo Berger, signée Alfonso Vilallonga (Milan records, 2013).

 

BIBLIOGRAPHIE DEJACQUES DURAND :


Rafael le chauve, 2007

José Tomás Román, photos de Marie Fouque, Actes Sud, 2004

Chroniques taurines, De Fallois, 2003

Toros bravos, dessins de Claude Viallat, Jannink, 2001

Chroniques de sable, Atlantica, 2000

Humbles et phénomènes, Verdier, 1995

Flamenco, photos Isabel Muñoz, Plume, 1994

Toro !, correspondance avec Luis Francisco Espla, photos Michel Gleize, Marval, 1994

Colère noire, photos Michel Redon, L’Iroquois, 1994

Des toreros dans le cœur, dessins d’Hippolyte Romain, Loubatières, 1993

Vêtu de lumières, photos Robert Ricci, Calmann-Lévy, 1992

Le Silence de la peur, photos de Maurice Behro, J.F.G. Séville, 1991

Guadalquivir, impressions de voyage..., (avec Jacques Maigne), Seghers, 1990

Figures de la tauromachie, Seghers, 1990

L’Habit de lumières, voyage en tauromachie, (avec Jacques Maigne), Ramsay, 1985

André Bouix, gardian de Camargue, Stock, 1980

 


La corrida est un patrimoine
culturel immatériel français
 

Les liens

visitez les sites

suivre onct sur twitter
 

CulturesTaurines.com

le Site

nous Suivre